Book haul #22 – mai

bookhaul

Bonjour, un petit tours de mes acquisitions du mois de mai. Il y en a peu et son quasiment toutes sous le signe de la brocante ^^ 

brocantes

Divergente, tome 3 : L’insurrection de Veronica Roth : Le monde de Tris a volé en éclats. La guerre a dressé entre elles les factions qui régissent la société, elle a tué ses parents et fait de ses amis des tueurs.
Tris est rongée par le chagrin et la culpabilité.
Mais elle est Divergente. Plus que tout autre, elle doit choisir son camp et se battre pour sauver ce qui peut encore l’être…

♦ Les aventures de Tintin, tome 08 : Objectif Lune & On a marché sur la Lune de Hergé : De retour de voyage, Tintin et le capitaine Haddock apprennent que le professeur Tournesol est parti pour la Syldavie où il leur demande de le rejoindre.
Ils le retrouvent dans une base secrète de recherches atomiques tapie au cœur des montagnes et dirigée par Monsieur Baxter. Là, le professeur Tournesol les informe qu’il a été engagé pour conduire la réalisation d’une fusée lunaire dont il a conçu le moteur atomique, et qu’il s’apprête à partir pour la Lune. Bien malgré eux, Tintin et le capitaine Haddock acceptent de l’accompagner. Cependant, de mystérieux concurrents tentent de saboter le projet …

♦ Le meneur de loups de Alexandre Dumas : Une fois par an, le diable se réincarne sur terre sous la forme d’un loup noir. Durant ce jour fatidique, son enveloppe mortelle le rend vulnérable. C’est pourquoi, en cette année 1780, lorsque le diable se trouve pourchassé par la meute du seigneur Jean, dans les environs d’Haramont, il va chercher refuge dans la cabane d’un pauvre sabotier nommé Thibault. La première surprise passée, Thibault décide d’accepter un pacte avec le diable. A chaque fois qu’il souhaitera du mal à quelqu’un, son voeu sera exaucé et le diable s’appropriera un cheveu de Thibault. Ce n’est pas que le sabotier soit un mauvais homme. Mais il est pauvre, le seigneur n’a guère d’égards pour lui, et il est de plus de nature envieuse. C’est ce mauvais penchant qui entraînera Thibault à répandre le mal autour de lui. Semant l’effroi, craint par les hommes, Thibault n’a plus d’autre compagnie que celle des loups avec qui il parcourt la forêt. Et quand, enfin, son dernier voeu provoquera la mort de la seule femme qu’il ait aimée, le sabotier ne pourra plus que se repentir et espérer être pardonné.

♦ La Tulipe noire de Alexandre Dumas : En 1672, Guillaume d’Orange prend le pouvoir en Hollande, profitant du massacre par le peuple des frères Jean et Corneille de Witt, accusés de tractations secrètes avec la France. Accusé à tort de trahison et condamné, le jeune Cornélius van Baerle (filleul de Corneille de Witt), continue de se livrer à sa passion des tulipes en essayant de créer une tulipe noire, dont la découverte sera récompensée par un prix de la société horticole de Harlem. Cet épisode tragique de la vie politique hollandaise sert de base à l’aventure de Cornélius, qui, depuis sa prison, va connaître deux histoires d’amour : l’une avec sa tulipe noire, supplantée petit à petit par celle avec Rosa, la fille de son geôlier.

services presse

♦ Les Fauves, tome 1 : Régression de Manon Toulemont : Dans un futur plus proche qu’on ne le croit, l’humanité se trouve divisée en deux.
D’un côté, les individus civilisés mènent une existence confortable au sein de mégalopoles ultramodernes et surprotégées. Les règles y sont strictes, les sanctions sévères. Vivant en autarcie, totalement isolés d’une nature qu’ils ne comprennent plus et craignent par-dessus tout, ces citoyens sont les dignes représentants d’Homo sapiens industrialis. Mais à l’Extérieur, loin des ordinateurs, des aliments biosynthétiques et des machines survoltées, certains hommes sont retournés à l’état de bêtes : on les appelle « Fauves ». Criminels de sang et autres personnalités peu recommandables, exilés de la société pour leurs méfaits, peuplent les territoires sauvages à l’écart des villes. Ici nulle loi ne subsiste, si ce n’est celle du plus fort ou du plus rusé.
Nathaniel Darseau, riche et brillant étudiant de la capitale Oxalis, ne semble guère destiné à rejoindre cet enfer. Aucun instinct primitif n’anime ce jeune homme conditionné par une société résolument pacifiste. Il faudrait un incroyable concours de circonstances, une diabolique conspiration, une malchance inouïe pour entraîner notre héros dans cette spirale de violence et de mort…

A bientôt !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s