Les Fauves, tome 1 : Régression – Manon Toulemont

Sans titre 2

Auteure : Manon Toulemont
Edition : VFB
Sortie : juin 2017
Nombre de pages : 228 en ePub
Genre : science-fiction

Résumé : Dans un futur plus proche qu’on ne le croit, l’humanité se trouve divisée en deux.
D’un côté, les individus civilisés mènent une existence confortable au sein de mégalopoles ultramodernes et surprotégées. Les règles y sont strictes, les sanctions sévères. Vivant en autarcie, totalement isolés d’une nature qu’ils ne comprennent plus et craignent par-dessus tout, ces citoyens sont les dignes représentants d’Homo sapiens industrialis. Mais à l’Extérieur, loin des ordinateurs, des aliments biosynthétiques et des machines survoltées, certains hommes sont retournés à l’état de bêtes : on les appelle « Fauves ». Criminels de sang et autres personnalités peu recommandables, exilés de la société pour leurs méfaits, peuplent les territoires sauvages à l’écart des villes. Ici nulle loi ne subsiste, si ce n’est celle du plus fort ou du plus rusé.
Nathaniel Darseau, riche et brillant étudiant de la capitale Oxalis, ne semble guère destiné à rejoindre cet enfer. Aucun instinct primitif n’anime ce jeune homme conditionné par une société résolument pacifiste. Il faudrait un incroyable concours de circonstances, une diabolique conspiration, une malchance inouïe pour entraîner notre héros dans cette spirale de violence et de mort…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Tout d’abord, un grand merci aux Editions VFB pour ce partenariat. 

Nathaniel, jeune homme de bonne famille, dans une vie où tout ce passe normalement va devoir faire face à un retournement de situation assez bouleversant. 
Bien malgré lui il va être condamné à un crime qu’il n’a pas commis. Commence alors pour lui une vie bien loin de ce à quoi il pouvait imaginer. 

Quand j’ai commencé la lecture, je ne m’imaginais pas une seconde ce qui allait arriver a Nathaniel. Il va passer d’un monde futuriste, très automatisé à un monde post-apocalyptique qui lui semble complètement archaïque. 

J’ai trouvé le concept de base très intéressant, l’auteure nous décrit les lieux parfaitement. J’ai quand même ressenti parfois un peu d’ennuis quand notre héros découvre son nouvel environnement, car un peu trop de descriptions pour une histoire qui avançait un peu trop lentement à ce moment là.

Certains moments de lecture m’ont carrément rendu accro, je ne pouvais plus lâcher le livre tandis que d’autres ne passais pas assez vite à mon goût. 

Malgré le fait que le récit ce passe surtout à l’Extérieur, en compagnie des Fauves, je me rends compte avec un peu de recule que j’ai vraiment préféré les passages où Nathaniel est enfermé dans un centre pour criminels. C’est pendant ses passages que j’ai ressentis le plus d’émotions, que ce soit de la colère, de l’exaspération et même de la surprise. 

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture et je me pose plein de questions quant à la suite des aventures de Nathaniel même si, pour moi, le plus gros de ce qu’il peut ce passé a déjà été raconté.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Ma note : 3,5/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s