Frangine

9782848655970FSAuteur : Marion Brunet
Edition : Sarbacane
Date de sortie : 2013
Nombre de pages : 262
Genres : jeunesse, contemporaine

Résumé : « Il faut que je vous dise… J’aimerai annoncer que je suis le héros de cette histoires, mais ce serait faux. Je ne suis qu’un morceau du gâteau, même pas la cerise. Je suis un bout du tout, un quart de la famille. Laquelle est mon nid, mon univers depuis l’enfance, et mes racines, même coupées. Tandis que ma frangine découvrait le monde le cruel le normal et la guerre, ma mère et ma mère, chacune pour soi mais ensemble, vivaient de leur côté des heures délicates. C’est à moi que revient de conter nos quatre chemins. Comment comprendre, sinon ? »

Mon avis :
J’ai trouvé ce livre très agréable à lire. Il est tenu un peu comme un journal, avec des chapitres très courts.

C’est Joachim qui donne son point de vue. Il raconte un peu sa vie au lycée ainsi que sa vie de famille. Au fur et à mesure des pages, on va découvrir que sa petite sœur, Pauline, a fait sa rentrée en seconde dans le même lycée que lui. Si Joachim a tout de suite su s’intégrer, pour Pauline ça va être un peu différent. Quand les autres élèves de sa classe vont apprendre qu’elle a deux mamans, ça va vite tourner au drame.

Dans la première partie du roman, Pauline se fait exclure et rejeter par les autres élèves. Des élèves de première vont même aller jusqu’à l’insulté et à lui jeter des obscénités à la figure. Mais ça on ne l’apprend que plus tard dans le récit du fait que c’est Joachim qui raconte et que lui, ne va pas le savoir de suite. Quand il découvre enfin ce qu’il se passe il va vite être en colère et vouloir défendre sa petite sœur, et je dois dire que la rage et l’envie de bastonné tout le monde on va la ressentir aussi.

Ce livre dénonce autant le harcèlement et le mal-être d’une ado face à l’homosexualité de ses parents, que le harcèlement moral tout court qu’il peut y avoir entre un bouc émissaire et ses « bourreaux ». 
J’ai presque eu envie de me demander « mais pourquoi tant de haine ? ». 

L’auteure, sans donner son avis sur la question, touche quand même a un sujet encore assez tabou (il n’y a qu’à voir les anti-mariages pour tous..). Le fait qu’il n’y ait pas de papa n’empêche en aucun cas les deux ados être heureux (si on oublie cette phase de harcèlement pour Pauline).

Dans l’ensemble c’est une bonne lecture jeunesse, mais avec le point de vue de Pauline il y aurait surement eu plus d’impact..

Ma note : 2.5/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s