Les Chroniques du 4ème Empire, tome 1 : Les Crocs d’Océane

PreviewAuteur : Arnaud A.L. Pirodon
Edition : auto-édition
Date de sortie : novembre 2014
Nombre de pages : 294 en e-book
Genre : fantasy

Résumé : Découvrez le Quatrième Empire, contrée de légendes où se côtoient les valeureux chevaliers fidéchiens et les éminents dignitaires félichats. Là, les capes répondent aux épées, les pierresprits illuminent les rues sitôt la nuit tombée, et d’immenses navires volants écorchent les cieux. Voguez vers l’orient et découvrez Océane, la cité lumière. Réfugiée au coeur d’un duché frondeur, siège des arts et de la culture, Océane est belle, effrontée, déconcertante… Chargée d’histoire. En parcourant ses pavés, ses ruelles et ses traboules, rencontrez le clan de la Fière-Patte et son rival, celui du Croc-Vengeur. Assistez à la lutte qui oppose les maisons Vyderis et Griffonis. Faites la connaissance de Mahoo, mercenaire félichat à l’âme trouble, ainsi que de Barthélémus, l’étrange fidéchien persuadé qu’Océane est hantée, et qu’elle court à sa perte…

Mon avis : 
Tout d’abord, je tiens à remercier le forum Lecture Imaginaire d’avoir proposé ce livre en partenariat et bien sûr l’auteur, Arnaud Pirodon, de l’avoir proposé à l’administrateur du forum.

Ce qui m’a donné envie de lire ce livre avant tout, c’est la couverture. Je la trouve très belle et très réussie. Après, le fait que les personnages soient des chiens et des chats (entre autres) ça m’a super intriguée. Je me suis donc lancée dans cette lecture avec pas mal d’enthousiasme.

J’ai tout d’abord trouvé les noms des personnages très atypiques et originaux. J’ai trouvé ça plutôt sympa mais je me suis vite rendu compte que c’était assez handicapant, surtout que l’auteur nous fait découvrir un nombre relativement important de personnages. Du coup je me suis retrouvée un peu perdue, et j’ai eu du mal à distinguer quels personnages faisaient partie de quelles maisons. Et ça je crois, que ça m’a perdue pour toute la première moitié du livre. Et c’est bien dommage. 

Ensuite, au niveau de l’histoire, Arnaud Pirodon n’hésite pas à nous raconter ce qu’il s’est passé dans le passé (parfois lointain) de tel ou tel personnage. J’ai trouvé ces passages trop longs, je me suis même quelques fois ennuyée. Mise à part ça, j’ai aimé voyager avec Barthélemus et Mahoo. Ça m’aurait plus que l’auteur développe un peu plus leurs aventures (surtout quand ils sont aller dans les montagnes et qu’ils ont rencontré les hurloups !). Barthélemus est un personnage loufoque mais assez attachant, il utilise toutes sortes d’artifices pour lire dans le passé ou retrouver des personnes, dommage qu’on n’en apprenne pas plus. Mais c’est surement parce que l’histoire ne tourne pas autour d’eux.

L’histoire tourne surtout autour du clan de la Fière-Patte et celui du Croc-Vengeur. Et à ce niveau-là, je dois dire, que je n’ai pas tout compris. Bien sûr j’ai cerné l’essentiel : ceux qui sont au pouvoir au début, ceux qui le prenne par la suite. Mais quel personnage appartient à quel clan au juste ? C’est ça, encore une fois, qui m’a perdue. Trop de personnages difficiles à identifier. Et surtout trop de personnages qui n’ont pas forcément grand intérêt dans l’histoire mais qui sont quand même là pour en rajouter encore une couche. 
Je suis peut-être un peur dur là, mais c’est ce que j’ai ressenti. En tout cas pour la première moitié du livre. Ensuite je dois dire que j’ai compris bien plus de chose. Surement parce que les personnages qu’on découvre vont se croiser. Ça devient plus simple.

Une petite chose m’a chagrinée aussi, vous savez, après chaque prénom parfois il y a un suffixe, un peu comme un grade (mais si vous savez ! Comme au Japon Patati-chan ou Patati-kun.) et bien dans cette histoire, les suffixes qu’on peut retrouver, je me pose encore la question de ce qu’ils signifient. Il n’y a pas un moment dans le livre où on sait ce que …-dof, …-vao ou encore …-wul signifie. J’ai trouvé ça gênant pour ma lecture. Bien sur, j’ai compris qu’un certain suffixe est pour les nobles, un autre pour les chevaliers etc.. Mais j’aurais aimé qu’on me l’explique. Je me suis dit « peut-être à la fin du livre ? » mais non.
J’aurais également aimé en apprendre plus sur les pierresprits et les égarés. Surtout les égarés ! Ils ont l’air fascinants. Pourquoi ne pas nous en avoir mis plus ?

Ce que j’ai vraiment, mais alors vraiment appréciée (pour finir sur une pointe positive quand même) c’est qu’a la fin du livre il y ait un arbre généalogique des deux clans. Et ça pour moi, qui a eu un peu de mal avec les personnages, ça m’a paru comme une bénédiction ! Dans le cas d’une lecture en numérique par contre ce n’est pas bien pratique ça ce soit à la fin.
Et puisque c’est un roman de cape et d’épée, le petit mot de la fin sera sur les scènes d’action que j’ai trouvée très bien écrite. 

En bref, trop de confusions pour moi, peut-être que ce livre mériterait une relecture pour être pleinement savouré..

Ce livre entre dans le 2015 Reading Challenge.

Ma note : 2.5/5

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les Chroniques du 4ème Empire, tome 1 : Les Crocs d’Océane »

  1. C’est vraie que la couverture donne envie de lire ce livre !
    C’est vraie que les noms des personnages sont peu communs donc je pense que je me serais un peu perdue comme toi au niveau des personnages surtout s’il y en a beaucoup..x)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s