Darkwood, tome 1 : La Nuit de la Lune Bleue de Simon R. Green

1406-10ans-lune-bleue_orgÉditeur : Bragelonne
Date de sortie : 2014
Nombre de pages : 425
Genre : fantasy

Résumé : Le royaume du roi John a vécu dans la paix durant des générations… Mais le mal qui irradie du Noirbois ronge désormais le pays ; les démons se rassemblent et chassent en meutes. Le roi John n’a plus d’argent, plus de troupes, plus d’espoir. Son plus jeune fils, le prince Rupert, sorte de pièce de rechange dans la lignée royale, est envoyé dans une quête afin de prouver sa valeur: il doit sauver une princesse, comme il se doit. Mais à son retour, à la surprise générale, il ne ramène pas seulement la princesse, mais aussi le dragon censé la dévorer!
Un fils cadet, un dragon fatigué, une licorne susceptible et une princesse avec un méchant crochet du gauche, voilà la troupe de héros improbables qui devra faire face au prince Démon durant la nuit de la Lune Bleue.

Mon avis : 
Je viens de finir ce premier tome, qui d’ailleurs peut largement être lu comme un one shot, et je dois avouer que, pour ma part, le résumé m’a trompée notamment au sujet des personnages. Je voyais un peu Rupert comme un nullard, mais on se rend vite compte que c’est un gars courageux, intéressant et sympathique. Julia est également intéressante, mais n’est pas aussi bagarreuse que sous-entend le résumé. C’est juste une fille au caractère fort et qui sait se battre, sachant que l’histoire se situe « au temps des chevaliers » ça détonne et du coup ça m’agace. Quant à Harald, il n’est pas assez poussé à mon goût.

En plus, je trouve dommage que la licorne, le dragon et le champion n’aient pas de noms, comme si c’était de simples personnages secondaires alors que ce n’est pas le cas puisqu’ils sont présents jusqu’à le fin. Ce n’est qu’un détail, mais ça m’a un peu dérangée. Le plus proche conseiller du roi a le droit à un p’tit nom lui aussi, tant mieux puisqu’il est aussi présent jusqu’à la fin.

Si j’avais juste un mot à dire sur le style d’écriture de l’auteur, je dirais que l’écriture est assez simple et moderne. Ça m’a fait bizarre parce que c’est quand même de la médiévale fantasy. Je m’attendais a ce qu’il y ait plus de termes techniques un peu comme dans Le Trône de Fer. Après c’est peut-être moi qui n’a pas assez d’expérience de lecture dans ce domaine..

Il y avait aussi certaines incohérences, parfois Rupert vouvoie son père (le roi) et parfois il le tutoie. C’était un peu étrange de trouver des « fautes » comme ça.

Bref, dans l’ensemble ça se lit bien. Mais y’a pas vraiment eu de moments qui m’ont tenu en haleine. Ça reste une bonne lecture mais sans plus.

Ce livre rentre dans les  challenges : 2015 Reading Challenge et Challenge un mois une consigne

Ma note : 3/5

Publicités

Une réflexion au sujet de « Darkwood, tome 1 : La Nuit de la Lune Bleue de Simon R. Green »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s